Les Vers

On distingue plusieurs catégories de vers :

  • les vers ronds (nématodes)ascarisascaridia columbae15 à 40 mmintestin grêleacuaria spiralis
    acuaria nasuta5 à 10 mmgésier, jabotcapillairecapillaria columbae8 à 18 mmcaecum, intestin
  • les vers plats (cestodes), dont le corps est segmenté en anneaux (tenias)aporina delafondi15 cmintestinsraillietina6 à 25 cmintestinshymenolepis serrata2 cmintestinshymenolepis columbae8 cmintestins
  • les vers plats (trématodes) dont le corps est segmenté en forme de lance, très court.echinostoma columbae3 à 7 mm de long
    1 mm de largeintestinsbrachylaemus commutatus7 mm sur 2 mmintestins
La contamination

Les vers pondent des oeufs. Ces oeufs sont rejetés dans les fientes. Une larve se développe dans chaque oeuf (il faut de 8 jours à 1 mois selon les espèces). Quand les oeufs embryonnés sont avalés par le pigeon, ils se transforment en vers. Les vers sont adultes vers 30 à 50 jours et commencent à pondre.
Certains vers (ténias et certains capillaires) ont un cycle plus compliqué : il faut que les oeufs soient absorbés par un insecte, limace ou verre de terre, qui sert d’incubateur. C’est en mangeant l’incubateur que le pigeon se retrouve parasité, ce qui arrive plus rarement.
Pour l’homme, ce sont les animaux de boucherie qui sont les incubateurs.

Les symptômes

On constate un amaigrissement, une diarrhée crayeuse et muqueuse, des vomissements. Les pigeons tapent les pattes sur le sol ou essaient de tirer les vers.
Les pigeons parasités par des cestodes se paralysent du cou, ils rétractent la tête sur le côté ou sur le dos. Les plus dangereux sont les capillaires, car le dépérissement est rapide et mortel pour des jeunes au plateau. Les vers plats peuvent se mêler aux vers ronds.

Le(s) traitement(s)

Les oeufs des vers sont très résistants aux produits chimiques et peuvent vivre plus d’un an. Il faut donc sortir le chalumeau et passer le sol à la flamme. Examinez les fientes à la loupe s’il le faut, pour déterminer l’espèce en cause et administrer le vermifuge spécifique :

  • pipérazine contre les ascaris et les oxyures,
  • lévamisole (ou tétramisole) contre les ascaris et les capillaires (nématodes…)
    Le lévamisole serait en plus immunostimulant.
  • flubendazole contre les nématodes,
  • dichlorophène, niclosamide pour les cestodes et les ténias,
  • tétrachlorure de carbone contre les trématodes.


En cas de doute, consultez un vétérinaire.

L’emploi de vermifuge nécessite souvent une cure de rappel. Essayer alors un vermifuge différent afin de ne pas favoriser une résistance à un produit.

Vermifugez préventivement tous les mois.

Laisser un commentaire