Le Coryza (du genre gros rhume)

C’est la forme la plus courante de la maladie.

Les symptômes

On constate des éternuements (tchics), le nez sale, parfois une inflammation oculaire ; puis plus tard, le bec entr’ouvert, le pigeon secoue la tête pour se dégager le nez et râle. On constate un écoulement nasal avec enflure des sinus.
Ce n’est pas grave, mais c’est le signe de la présence du virus… attention aux poquettes ! Par contre, lorsque le cas du pigeon s’aggrave, une masse gélatineuse translucide sort des sinus, gène la respiration et l’absorption de la nourriture.
Le coryza peut aussi cacher trichomonose, coccidiose, mycoplasmose, etc.

Le(s) traitement(s)

Généralement, on se contente de mettre des gouttes désinfectantes dans le nez (il existe de nombreux produits) et on ajoute de l’aspirine effervescente dans l’eau de boisson.
Mais il est aussi possible, si d’autres symptômes s’ajoutent à ceux du coryza, d’entreprendre un traitement antibiotique (tétracycline, érythromycine, ampicilline…). Dans ce cas, consultez un vétérinaire : celui-ci prescrira l’antibiotique adéquat.

Laisser un commentaire